PARCOURS DU COMBATTANT (1976-1986), D’ALGER PAR SIDI-BELABES VERS TIZI-OUZOU ET DJELFA

Il arrivera un beau jour peut être qu’on se retrouve comme par hasard devant le grand portail et sans même le franchir, de l’une de ces structures (université de Bab-Ezzouar, cité universitaire de Belfort, fac de médecine, fac. centrale, les CHU d’Alger, CHU de Tizi-ouzou, les deux casernes de santé à Sidi-Belabes, ENITA à Bordj-El-Bahri…) et rester indifférent sans évoquer en ce court instant tous les bons moments au sein de notre cercle d’amitié durant le cursus universitaire.

ABCHICHE Farid (A-G)
ABCHICHE Merzouk (A-G)
ABCHICHE Mustapha (A-G)
ABCHICHE Ramdane 1 (A-G)
ABCHICHE Ramdane 2 (A-G)
ADJROUD Arezki (Ouadhia)

AÏT-BENAMARA Md Ouamar (Ouacif)
AÏT-SAÏD Abdellah (Ouacif)
AÏT-GHERBI Salah (Tamda)
AÏGOUNE Chabane (Aït-bouadou)
AKOTO Augustin (Bénin)
AMAOUCHE Amar (Dellys)
AMIAR Saïd (Birine)
AKNINE Sadek (A-G)
ALLEK Mouloud (A-G)
ALLEK Mourad (A-G)
ARAB Amar (A-G)
ARAB Kamal (A-G)
ARAB Mouloud (A-G)

ASSAM Nacer (A-G)
ATTOUI Boukhalfa (A-G)
AZEM Mouloud (A-G)
AZEM Yazid (A-G)
BAGUENANE Kaci (A-G)
BAGUENANE Med (A-G)
BAOUANE Ammar (A-G)
BAROUNE Ahcene (A-G)
BELDI Abdelkader (A-G)
BELDI Abderahmane (A-G)
BELDI Ali (A-G)
BELDI Mouloud (A-G)
BEKRI Hamid 1 (A-G)
BEKRI Hamid 2 (A-G)
BENABDESSELAM Ali (Alger)
BENALI Belkacem (Ben-yeni)
BEN-CHABA Saïd (Aït-bouadou)
BERCHICHE Abdelhafid (Tizi-ouzou)
BOUDALI Mokrane (Aït-ergane)
CHEMLAL Rachid (Lakhdaria)
DEFANE Ali (Alger)
DJEBROUNI Hocine (Tazibt)
FARADJI Amar (Aït-ergane)
FARES Salah (Fort-National)
FOUNAS Abderahmane (Aït-toudert)
GUERBI Boualem (Alger)
HABIB Madjid (Ouadhia)
HADJ-RAMDANE Abdelkader (Alger)
HAMRANI Amar ((A¨t-imghour)
HASSOUNE Ali (Tizi-ouzou)
KOUDECHE (Tizi-ouzou)

KLOUL Youcef (Beni-douala)
MADJOUR Mouloud (Ouadhia)
MEDJDOUL Rabah (Bouïra)
MEKID Abdelaziz (T-B)
MEKID Abdenour (T-B)
MEKID Mohdh Saïdh (T-B)
MENICHE Boukhalfa (Bouira)
MEZAR Abderahmane (T-B)
NAAK Aomar (T-B)
NAAK Med Ouamar (T-B)
OUKID M’hamed (Ouadhia)
OSMANI Salah (Azounene)
SAADI Arezki (Bouzegane)
SEMAOUNE Boualem (Bejaïa)
SMAÏL Kaci (Boudjelil)
SOUDAD Chabane (Aït-el-kaïd)
TALEB Mohdh Saïdh
TEMMAR Ahcene (Aït-el-kaïd)
YOUNSI Ahmed (Ouadhia)
ZAHER Mouloud (Aït-slimane)


6 commentaires:

smail chenoune a dit…

je suis tres heureux de tomber sur ce blog (retrouvailles a agouni gueghran )il m'a fait voyager 40 ans en arriere,et avec une grande émotion.

Je suis smail chenoune, j'ai grandi à agouni gueghran ou j'ai fait l'école primaire à l'époque de belaid oussalem, achour n at hemmou, tekal said, achab said etc...de là je sui parti au college des ouadhias de l'époque de habib dont mes profs étaient monsieur et madame Boucher et les autres, je suis de la génération des abchiche farid,achab mourad,aknine sadek,bekri abderahmane,attoui boukhalfa, naak hocine, aomar,baouane amar, beldi mouloud, zadoud chabane,osmani maamar etc....
après la 3ème, direction lycée polyvalent à tizi, achab mourad et moi, les autres sont parti à draa el mizan,j'ai revu tout le monde pendant chaques vacances d'été passées au pays, car aujourd'hui je vis en france depuis après le bac en 1975.

arrivé en france, j'ai eu l'occasion de connaitre achab ramdane qui était mon prof de berbère à l'universté paris 8, achab mekhlouf,jai revu attoui boukhalfa,dans les galas je rencontre des gens d'agouni gueghra qui connaissent bien notre famille (chenoune)à chaque fois c'est une grande joie.depuis les années 76 je suis rentré dans le domaine de la chanson et là, mon plus beau cadeau était de renconter feu slimane azem avec lequel j'ai trvaillé sur sa dernière cassette qui n'est toujours pas sortie.
j'étais à la guitare,et il y'avait son neveu mouloud azem qui a fait un duo avec lui.bien sur cheikh nordine également.

en écrivan ce commentaire, je m'imaginais à agouni gueghrane, d egwafir ou alors d gwanou, d i leqla chez les assam,

que bonheur! je peux continuer à écrire des heures et des heures

à très bientôt j'espére.

meniche2@hotmail.fr a dit…

A amar je fais part de ma joie en tombant sur ce site dont bcp de chosses me rappellent des souvenirs inoubliables .
je suis un de ses amis de longue date ,je me permis de reprendre une phrase du commentaire precedent
"je m'imaginais è agouni".
boukhalfa le seul prenom cité

meniche2@hotmail.fr a dit…

Amar c'est un grand plaisir de tomber sur ton blog qui permis de faire remonter en surface bcp de souvenirs enormement de joie
tu te souviens du repas pris dans le resto de la wilaya à sidi bel abbes avec un certain Smail, bon je ne te laisse pas longtemps chercher qui je suis?
il est difficile d'oublier les jous et les soirées passées chez toi ,ton hospitalité ta gentillesse
ne sont point à demontrer.
à toi et à ta charmente femme ,tes enfants toute mon amitiée
boukhalfa NIMES FRANCE

ferhat a dit…

merci pour cet hommage à Abchiche Belaid , mon père , grand connaisseur de cet homme ainsi que de Da Slimane nous fait des eloges de ce fameux musicien depuis toujours.

Bessoul a dit…

Salut Amar
Ton initiative est des plus louables. J'ai découvert ton blog un peu par hasard, il m'a fait replonger dans les le bon vieux temps d'il y a 40 ans. Que de souvenirs bon sang ! :
- CEG Ouadhia : la tendre enfance, les randonnées pédestres biquotidiennes (eh oui ! on descendais et remontait à pied des villages à l'époque), les Boucher (ah ! quels profs ils étaient ces deux-là), Mr Damnon ? rappelez-vous, Mr Bertin, Les Carier, Mr Imbert (et Goujon c'etait au collège ou au Lycée ?)...
- Lycée Ali Mellah, l'internat aux robinets secs, l'éternel choux-fleur du refectoire de Mr Hachrouf, les matches de foot, les fêtes, la musique au foyer...
- USTA Babez et le train du Far-West...
- Laperrine et ses amphi bondés (les filles qui s'ammassaient devant l'entrée...)
- et même SBA et le confinement intra-muros de 45 jours (heureusement qu'il y avait le mur)
le resto la Wilaya, mais aussi qques rares fois la Mekerra (qd on voulait se payer un bon repas sous laes lumières tamisées et la musique soft)...
On ne peut pas tout citer.
Bref c'etait la belle époque de bout en bout.
Une pensée pour tous ceux que nous avons perdus en cours de route, Ath ni rham rabbi !
A. Bessoul

devines! a dit…

imagines toi un instant que nous sommes à la cité universitaire de belfort , nous jouons à la belote ! quoi comme enjeu ! un poulet bien huilé !tu le prends àa deux mains tu le souleves audessus de ta tête , l'huile te coule sur le bras droit ! tu feras quoi !!!!!!